Nuage d'histoires !







Commentaires pour Aposia
De: Arakiell (Signée)Date: 06/03/2018 22:01 – sur le: La fin

Désolé, mais mon précédent commentaire est apparu deux fois ! Deux fois plus de gartifications ! Et on dit quoi ? Merci Arakïell. Il n'y a pas de quoi :)

Eh bien eh bien....que se passe-t-il ? Soudain, cette série de petits poèmes se termine sur le thème de la mort. Tout ce qui faisait la beauté de cette cité, s'en  est allée. il ne reste que la mort, les cadavres et les ombres...

Une bien triste fin pour un endroit paradisiaque. Quel dommage.

Mis à part cette fin brutale et terrible, c'était un beau bouquet de poésies dont j'en ai apprécié chaque pétales.

Un joli moment, en somme.

Arakïell



Réponse de l'auteur:

Bah merci du coup. Et oui, j'ai dit 5 poèmes, donc, à la fin, bah c'est la fin. la vraie. la muerte. Et parce que on part d'une ville "idéale" à une ville détruite.

Morte est Aposia.

De: Arakiell (Signée)Date: 06/03/2018 21:54 – sur le: Le baron

Dans la première strophe, je te conseillerais volontiers de supprimer le "Il" du troisième vers, cela parait plus limpide. Relis à haute voix, tu le constateras par toi-même.

Dans ce poème aussi l'on ressent la fibre poétique qui est tienne. Tu écris ces rimes comme s'ils pouvaient être chantés. Belle musique !

Le personange de ce baron est entouré de mystère. En poésie, le mystère se conjugue sur tous les tons c'est en général ce qui plaît au lecteur.

Tu t'en sors pas mal ici. Il est complexe d'écrire de la poésie mais parfois on en ressent le besoin, mais ici apparait en filigrane, comme une envie d'offrir à ses lecteurs un peu de ce que tu possèdes en toi. Cette ville, son dirigeant...tout vient de toi et tout te tient à coeur.

Je t'encourage à nous faire découvrir un peu plus de cette cité et entrer dans ton monde, celui que tu viens de créer et dont la capitale se nomme Aposia.

Belle continuation.

Arakïell

De: Arakiell (Signée)Date: 06/03/2018 21:53 – sur le: Le baron

Dans la première strophe, je te conseillerais volontiers de supprimer le "Il" du troisième vers, cela parait plus limpide. Relis à haute voix, tu le constateras par toi-même.

Dans ce poème aussi l'on ressent la fibre poétique qui est tienne. Tu écris ces rimes comme s'ils pouvaient être chantés. Belle musique !

Le personange de ce baron est entouré de mystère. En poésie, le mystère se conjugue sur tous les tons c'est en général ce qui plaît au lecteur.

Tu t'en sors pas mal ici. Il est complexe d'écrire de la poésie mais parfois on en ressent le besoin, mais ici apparait en filigrane, comme une envie d'offrir à ses lecteurs un peu de ce que tu possèdes en toi. Cette ville, son dirigeant...tout vient de toi et tout te tient à coeur.

Je t'encourage à nous faire découvrir un peu plus de cette cité et entrer dans ton monde, celui que tu viens de créer et dont la capitale se nomme Aposia.

Belle continuation.

Arakïell



Réponse de l'auteur:

J'ai donc bel et bien supprimé ce "il". Ce baron profite un peu de son power sur la ville. Il est méchant !!!!

De: Arakiell (Signée)Date: 06/03/2018 21:45 – sur le: La taverne

Ce poème est mon préféré !

L'on devine combien tu prends plaisir à décrire cet endroit de perdition mais aussi avenant. Il y a des gourgandines comme des marins fatigués, des criminels et des marchands et tout ce joli petit monde se croisent, et s'entrecroisent dans  un joyeux brouhaha que l'on imagine.

Petite remarque pour le vers : "Ils y prennent une pause", mériterait une petite correction. Le Y ne semble pas à sa place ici. Tu pourrais simplement écrire : "Ils prennent une pause", voire, "Ils viennent s'y poser", ou quelque chose dans le genre.

 

On n’y respecte pas les lois

 Et l’on s’y prend pour un roi.

Très joli enchainement. C'est limpide, c'est poétique...bref, deux très jolis vers. Félicitations !



Réponse de l'auteur:

voui. Et si tu remarque, on passe d'une ville idéale (gens gentils, magnifique soleil, etc.) à un endroit un peu lpûs sombre, avec des meurtriers et tout.

De: Arakiell (Signée)Date: 06/03/2018 21:39 – sur le: Le marché

Le marché coloré et ses saltimbanques...la place noire de monde, une place d'or et d'argent...l'on devine une certaine richesse, de l'apparat à tous les étages...c'est très beau, tout comme cette ville tout à fait particulière...

Joli nom ceci dit !



Réponse de l'auteur:

Voui, j'aime bien les marchés. Du coup, c'est un thème un peu récurrent, je trouve.

De: Arakiell (Signée)Date: 06/03/2018 21:37 – sur le: À Aposia

En voici, Monsieur le poète, une jolie description de cité !

L'on s'y croirait presque...attends...il me semble sentir les odeurs d'épices, je vois les étals des marchands de tissus dont la variété est si vaste, les fruits et les légumes disposés en pyramide, j'entends les bruits des conversations, je remarque les enfants qui jouent et même quelques petits chapardeurs qui viennent de s'offrir, gratos, une pomme, un kanawak et une polivia sans même sortir une piécette ! Ah les vilains garnements !

C'est vrai qu'il fait bon y flâner à Aposia !

Tout y était ! Félicitations.

Arakïell



Réponse de l'auteur:

Ah.... Aposia est une cité magnifique, en effet. J'y suis passé quelques fois, et en effet, les épices se sentent à plein nez. Pour ce qui est des enfants, ils jouent chapardes, s'amusent, et profitent de leur jeunesse. Il fait bon de flâner à Aposia.

De: MAPIE (Signée)Date: 02/03/2018 10:09 – sur le: Le marché

Le décor et l'atmosphère sont posés. On y est!!!

 



Réponse de l'auteur:

Merchi !

Si j'arrive à te faire voyager à Aposia juste par l'écriture, alors j'ai atteint mon but. Je vais donc te laisser te perdre dans cette cité, et te remercie pour ce gentil commentaire.

Vous devez se connecter (s"inscrire) pour laisser un commentaire.