Nuage d'histoires !







De: Arakiell (Signée)Date: 01/09/2017 23:11 – sur le: Chapitre 3

Bonsoir Sosso,

 

Alors voici ton nouveau chapitre...

D'entrée, le conseil que je pourrais te donner serait d'étoffer un peu ton chapitre. Exemple : pour l'horaire : 19 h 20, il n'y que cinq mots.

Avec ce principe de mettre les heures de la journée en en-tête, le lecteur considère cela comme des minis chapitres. c'est un concept concis, précis qui tient la route, un peu comme le journal de bord d'un marin.

Quelques petites fautes sans conséquence : il y a un tiret entre demi et heure, lorsque tu cites le nom de la série télévisé que ton héroïne va regarder, n'oublie pas de le mettre entre parenthèse. Ça n'a l'air de rien, mais c'est plus correct car ces mots sont comme une citation.

"Ma soeur rentre..." le mot "entre" convient mieux.

Le "je parle toujours de ma soeur" pourrait être supprimé. Nous comprenons qu'il s'agit de sa soeur, donc ce n'est pas indispensable dans la phrase.

Une petite répétition de "mes parents". Tu peux très bien écrire "ils".

Le passage où elle parle du repas "dégoûtant" pourrait être là aussi, étoffer. Elle compare les épinards à de la bouse de vache et enchaîne tout de suite après qu'elle en a déjà eu sur ses baskets. Tu aurais pu parler de cette anecdote afin que le lecteur se familiarise avec les souvenirs de ton personnage. Ce sont ces petites histoires qui paraissent banales qui bâtissent l'ossature d'un personnage. cela fait partie de son vécu car nous ne connaissons pas son passé...

"Je monte mon cerf-volant (bleu ciel) pendant que ma sœur monte le sien (un multicolore)." Attention à la répétition. Le dictionnaire des synonymes est une aide précieuse pour éviter cela.

Tu pourrais tourner la chose ainsi : "J'assemble mon cerf-vo;ant de couleur bleu, comme le ciel, pendant que ma soeur s'occupe du sien. De couleurs multicolores, je le trouve magnifique. Emma a toujours eu bon goût , même pour des choses aussi simple que cet objet habillé de papier de soie."  Voilà, ici nous remarquons combien Emma est admirée par sa soeur qui semble beaucoup l'aimer. C'est beau de parler de l'amour entre deux soeurs...non ? En tous les cas, j'ai ressenti ce fait et c'est important que ce moment si particulier bien que tout à fait banal pour certains, soit raconté comme il se doit.

"Je me dis que si on pose nos problèmes dessus, ils s’envoleront dans le ciel, et ils nous laisseraient tranquille."  

Alors là...je dois avouer que j'ai beaucoup aimé cette phrase !

Lorsque je t'écrivais que tu pourrais te lancer dans l'écriture poétique, je ne me suis pas trompée de beaucoup :-)

C'est très beau ! Immédiatement, j'ai représenté, dans mon esprit, cette image furtive et oh combien empreinte d'une douce poésie.

Cependant...lorsqu'on utilise le "si", c'est que l'on souhaite exprimer une situation impliquant une condition. Dès lors je te conseillerais d'utiliser l'imparfait : "Je me dis que si l'on posait nos problèmes dessus, ils s'envoleraient dans le ciel et nous laisseraient tranquille."

"-Moi super. Mais tu es sûre ? Quoi que ce soit tu peux me le dire." Cette phrase mériterait d'être retravaillée. L'on dirait qu'il manque quelque chose...


"Moi super. Mais toi...tu en est sûre ? S'il arrive quoi que ce soit tu peux m'en parler."

A la fin du chapitre, une tournure de phrase casse le rythme de la lecture...

"Une journée sans problèmes, et des moments passés avec ma soeur." Ici aussi, il faudrait repenser cette phrase : "Une journée sans problème, ,avec un joli moment passé en compagnie de ma soeur." A voir...

Voilà, sinon, effectivement, c'est un chapitre "tranquille" dans lequel est inclus un moment de tendresse entre deux soeurs, mais, comme écrit plus haut, il aurait fallu étoffer un peu ce chapitre. Si ces deux soeurs se retrouvent pour vivre ce petit épisode de jeu, je pense que cela ne devait pas être la première fois...

Il aurait, alors, été intérressant de se pencher un peu sur le passé de cette famille, puisque l'instant s'y prêtait.

Mais il est toujours temps de revoir son chapitre d'y ajouter une idée nouvelle, et de l'exploiter :)

En espérant que cela t'aidera à poursuivre ton travail, je te souhaite une belle continuation.
A très bientôt.

Arakïell



Réponse de l'auteur:

Bonjour Arakiell!

Milles fois MERCI! J'apprécie, que tu prenne le temps de revoir toutes mes petites et grandes erreurs.

Je vais supprimer les répétitions, et les "trucs" inutiles, comme tu me le conseille, ou les dévelloper.

En ce qui concerne la phrase que tu aime particulièrement: C'est ce que je ressens, moi, quand je fais du cerf-volant. Je vais la reformuler correctemment.

Tes éspérances sont réalisées, car, oui tu m'aide vraiment beaucoup, et je t'en remercie.

sosso005

De: Arakiell (Signée)Date: 19/08/2017 22:36 – sur le: Chapitre 2

Bonsoir Sosso005,

Tu as revu ton chapitre il me semble...j'ai remarqué quelques changements...

Mais oui bien sûr, tu peux te servir de quelques "trucs" que je t'ai recommandé. Ce ne sont que des petits conseils car un auteur se doit d'avoir toujours et j'écris bien "toujours", le dernier mot ! Tu es seule maîtresse à bord de ton navire ^^

Alors voyons voir...je remarque que tu utilises toujours plusieurs temps de conjugaison. C'est un peu déstabilisant pour moi. j'avoue préférer l'utilisation du passé simple, mais ensuite c'est selon le désir de l'auteur.

Exemple :  " Elle secoue son téléphone, et cassa l'ambiance d'une voix menaçante."

Du point de vue de l'histoire, nous assistons à la scène. Elle secoue le téléphone...soit...mais ensuite, pourquoi passer au passé simple ? A ce moment-là, tu peux conserver le présent puisque l'action est immédiate, qu'elle se réalise à l'instant même où le lecteur en prend connaissance.

"Elle secoue son téléphone et casse l'ambiance..."

Ou alors, tu reprends ton histoire et l'écris au passé simple comme si la personne racontait l'histoire dont les faits se seraient déjà produits.

"Elle secoua son téléphopne. L'ambiance s'alourdit et sa voix devint menaçante :   )

A toi de choisir la façon dont tu aimerais raconter ton récit.

" Chloé marche dans ma chambre et regarde les photos accrochée sur les murs. S'arrêtant sur les étagères des livres, elle tombe sur une photo de Romane et moi... Elle s'approche de mon bureau, avec le cadre entre ses mains. Elle commençe à parler sans me regarder, mais en regardant la photo: "

Si je ne m'abuse, cette phrase ne figurait pas dans l'ancien chapitre. Ici c'est très bien d'avoir ajouter ces descriptions; L'on visualise parfaitement la jeune fille se déplacer dans la chambre, observer tous les détails et se servir de cette photo pour commettre son méfait.

Le fait de commencer à parler sans regarder son interlocutrice est aussi une manière de faire comprendre au lecteur combien elle a le pouvoir sur Jeanne en l'ignorant parfaitement mais en poursuivant son envie de lui faire du mal. C'est une façon de se détacher du contexte et de se sentir toute puissante.

" Elle lâcha le cadre par terre. Le verre se brisa dans un bruit horrible. La voix de Chloé devint plus menaçante que jamais: "

Idem pour cette phrase laquelle, je crois a été rajoutée. Le verre brisé, le fait d'insister sur le bruit qui amplifit la peur de Jeanne...c'est aussi un ajout assez intérressant.

"Emma rentra dans ma chambre au moment ou je voulais passer à l'allemand:"

Ici, je te conseillerais d'utiliser le verbe "entrer", plutôt que "rentrer". Le verbe rentrer est souvent employé à tort. En, fait il signifie "entrer de nouveau", donc, comme elle entre pour la première fois de la soirée dans la chambre de Jeannne, le verbe  "entrer", convient mieux.

Pour la fin de la phrase : "je voulais passer à l'allemand"...l'on comprend ce que tu veux écrire, mais ici aussi le verbe "passer" ne convient pas trop pour ce contexte. C'est très simple, il faut juste modifier deux ou trois mots pour repositionner une action.

Exemple :" Emma entra dans ma chambre, au moment où je m'aprêtai à faire son exercice d'allemand."

ou :" Alors que j'avais commencé l'un de ses exercices d'allemand, Emma entra dans ma chambre, interrompant mon travail."

Il y a, comme tu peux le constater, tant de manière d'écrire une action...

" Elle leva les yeux, comme pour chercher les mots. Puis elle rigola."

Tu as écris deux phrases alors que l'adverbe "puis", ne le méritait pas. Il aurait fallu supprimer le point, mettre une virgule et enchaîner avec l'adverbe, puis...

Pour finir, le mot  "rigola" est un terme usuel dans le langage courant, mais je te conseillerais plutôt d'utiliser le verbe "rire.

...puis elle se mit à rire... (cela sonnerait mieux à la lecture.)

Ne jamais oublier de lire à haute voix son travail car cela aide énormément pour l'écriture. C'est seulement à ce moment-là que l'on se rend compte combien un mot peut être mal utilisé et qu'il conviendrait d'en changer.

Voilà, j'espère t'avoir été utile, mais je peux t'assurer que tu as bien fait de modifier ce chapitre et tu l'amélioreras davantage au fur et à mesure que tu te sentiras de plus en plus à l'aise avec ton vocabulaire.

Un chapitre se travaille de nombreuses fois et il ne faut pas hésiter, parfois, à tout réécrire si l'on ne se sent pas satisfait du résultat.

Dernier petit conseil...lire, lire et encore lire car c'est dans la lecture que l'on puise son imagination ; tout comme le cinéma également, mais la lecture aide aussi à acquérir un vocabulaire  riche et plus fourni.

Allez, j'ai fini de t'embêter avec mes recommandations^^

Bon courage pour la suite.

A bientôt.

Arakïell



Réponse de l'auteur:

Premièrement je te remercie tellement ! Toutes ces choses que tu me dis la sont très importantes pour moo. Je vais corriger un peu plus tard le chapitre...

Tu as tellement raison sur tout ! 

Merci Merci

De: sosso005 (Signée)Date: 18/08/2017 22:14 – sur le: Chapitre 2

Et voici! J'ai tenu un peu plus compte de tes impressionset je les ai prises en compte. Le deuxième chapitre est mis à jour!

Merci Arakiell!

De: Arakiell (Signée)Date: 18/08/2017 16:50 – sur le: Chapitre 2

Bonjour Sosso005,

On dirait que l'affaire se corse pour Jeanne !

Accepter un chantage dès le départ, c'est se mettre en situation de danger et la personne qui ose effectuer cet odieux chantage va en profiter plus que de raisons. Ici, tu nous décris parfaitement les manoeuvres très "perverses" de cette petite peste de Chloé laquelle passe pour une sainte alors que nous voyons son joli petit minois diabolique !

Je dois t'avouer que je suis une grande fan des dialogues. D'ailleurs il m'arrive souvent d'en écrire tel  un story board pour le cinéma parce que souvent toutes sortes d'émotions passent par la parole.

Ce que je pourrais ajouter dans mon commentaire c'est qu'il manque quelques mots pour décrire les expressions qui ne doivent pas manquer d'apparaitre sur le visage des deux protagonistes et les attitudes également.

Pour rendre cette scène encore plus intense, tu pourrais mettre l'accent sur la voix de Chloé (perfide avec des intonations faussemernt mielleuses, comme une gentille petite fille bien propre sur elle, mais avec un regard démoniaque sur le visage quand les autres ne la voit pas...), enfin ce genre de détail quoi...

Ainsi, le lecteur pourrait mieux s'imaginer cette fille odieuse en affinant l'image qu'il s'en fait. Les gestes aussi ont leur importance. Par exemple, Chloé pourrait s'avencer vers le bureau de Jeanne, s'emparer délicatement d'un crayon papier, puis tout en déversant son fiel et ses ordres, elle casserait le crayon pour montrer à Jeanne combien elle maîtrise la situation. Jeanne se sentirai encore plus perdue...

C'est un exemple, mais c'est une façon, dans l'écriture de mettre en évidence la montée du stress, car contrairement au cinéma où tout se joue sur l'image, le lecteur a besoin d'un petit coup de pouce pour "imager" justement la scène.

 

Voilà ! Je lirai la suite de cette histoire pour connaitre les tenants et les aboutissants de cette affaire et t'encourage à te perfectionner.

Belle continuation dans ton travail. A bientôt.

Arakïell



Réponse de l'auteur:

Bonjour Arakiell!

Et voici un commentaire qui m'enchante! 

En effet l'affaire se corse pour Jeanne. En fait, tu as raison sur tout! Je pense que je vais ajouter des éléments descriptifs dans mon texte.

C'est vrai que ce dialogue manque beaucoup de détails, et je vais les rajouter ( dans un moment ).

Tu m'en voudrais si j'utilisais ton exemple? Je le trouve bien. Mais je rajouterais peut-être quelques éléments.

En tout cas, merci merci beaucoup! tes commentaires sont une des plus belles récompense

Bonne nuit!

De: Arakiell (Signée)Date: 04/08/2017 16:12 – sur le: Chapitre 1

Coucou Sosso005 !

Comme promis, me voici sur tes terres...

Alors, si tu le permets, je vais lire au fur et à mesure ton texte et te donner mes impressions.

Commencer un chapitre par un dialogue...c'est assez original.

Petit conseil, pense à différencier ton texte de tes dialogues, pour le lecteur ce sera plus pratique. La présentation de ton personnage et de sa soeur jumelle, est très bien. juste un petit bémol pour "je suis châtain clair..." à la lecture, ça ne fait pas très joli, "j'ai les cheveux châtains clairs..." serait plus correct me semble-t-il.

A chaque début de dialogue, ne pas oublier la majuscule, ça ne parait pas mais c'est important.

Au point de vue dialogues, tu te débrouilles très bien. C'est court, concis, précis, on ne perds pas de temps pour entrer dans le monde de Jeanne.

A la 31ème ligne se trouve une phrase que tu as dû oublier de supprimer parce que tu l'as réecris tout de suite après de plus belle façon.

Il faut penser à se relire, ça c'est le BA...Ba de l'écriture. D'une part pour corriger ses fautes, mais aussi pour s'assurer que la mise en page du texte ne souffre d'aucun défaut.

Tout l'intérêt de ton récit réside sur les conversations entre ces deux amies qui, visiblement, ne le seront plus très longtemps.

L'idée de mettre en sous-titre l'heure pour différencier les moments d'action de la journée est une excellente idée. il faut juste mettre tout ceci en évidence : surligner en gras et souligner afin de bien marquer l'action dans la journée.

L'histoire en elle-même démontre parfaitement bien les relations humaines, même si les antagonistes du récit sont très jeunes. Les conflits de ce genre sont assez courants chez les ados. Tu dépeinds tout ceci de manière crédible, cela aussi à son importance.

En ce qui concerne la longueur d'un chapitre...je ne saurais te conseiller car cela dépend beaucoup des lecteurs. Personnellement, j'écris des chapitres très longs, (plus de dix mille mots parfois), mais je sais que les lecteurs se lassent très vite...en revanche, présenter un chapitre trop court ne tient pas la route. Il faut un minimum de matière à travailler, par conséquent, je pense que ce que tu as proposé conviendrait assez bien...ensuite, c'est selon...

Je sais, par exemple, qu'en matière de fanfiction, les chapitres que je lis ont un minimum de 3000 à 5000 mots. A toi de voir...^^

Une dernière petite recommandation...il y a quelques fautes d'orthographes qu'il serait bon de corriger. Je ne sais pas si tu as un correcteur orthographique...

De plus, vers la fin de ton chapitre, tu utilises à la fois le présent et le passé simple. Puisque tu as commencé à  écrire au présent, il serait bon de poursuivre avec ce temps, parce que ce mélange...

Exemple : "J’attends que tous les autres élèves partent, et j'ouvre le tiroir du bureau dans lequel se trouve sagement mon petit bijoux. Je tendis la main vers lui, lorsqu'un flash aveuglant m’éblouis les yeux. J'entendis un grand rire aigu mais horrible. Je pivota sur mes talons et je vis, Chloé, tenant son téléphone entre ses mains."

Remettons tout ceci au présent : "J'attends que tous les autres élèves partent, et j'ouvre le tiroir du bureau dans lequel se trouve, sagement, mon petit bijoux. Je tends la main vers lui, lorsqu'un flash aveuglant, m'éblouis les yeux. J'entends un grand rire aigu mais horrible. Je pivote sur mes talons et je vois Chloé tenant son téléphone entre ses mains."

Tu remarqueras, (si tu lis à haute voix), combien la lecture devient plus fluide. l'action est en train de se dérouler sur l'instant, donc le présent semblerait mieux convenir. A moins que tu ne mettes tout au passé simple/imparfait et là, le lecteur lit une histoire racontée dont l'action s'est déjà produite.

Cela donnerait ceci : " J'attendis que tous les autres élèves soient partis, et j'ouvris le tiroir du bureau dans lequel se trouvait sagement, mon petit bijoux. Je tendis la main vers lui, lorsqu'un flash aveuglant m'éblouit les yeux. j'entendis un grand rire aigu mais horrible. Je pivotai sur mes talons, et je vis Chloé, tenant mon téléphone entre ses mains."

Généralement, l'emploi de l'imparfait et du passé simple sont plus courant que l'emploi du présent. Personnellement, je n'aime pas trop le présent, mais j'avoue que dans le style de ton écriture, cela collerait bien, parce que c'est un style direct, qui démontre une action rapide, suivit de dialogues...un peu comme un script de cinéma.

Voilà, j'ai essayé d'entrer dans le détail pour ce commentaire. J'espère que mes conseils ne seront pas mal interprétés car je suis consciente que chaque auteur à sa façon de voir les choses et de les présenter à son lectorat.

Je lirai la suite de ton histoire, mais d'ores et déjà, je t'encourage à persévérer et surtout à poursuivre ton récit, à le peaufiner, traquer les fautes et sans cesse l'améliorer car l'écriture est un éternel recommencement...

Belle continuation pour ton écriture.

Arakïell

 



Réponse de l'auteur:

Bonjour Arakïell! merci mille fois pour ces conseils! Je n'avais pas vu tout ce que tu me dis là. Encore merci! C'est vrai que me relire... je ne le fais pas très souvent et les seules fois oiu je le fais, cça va très vite. Je vais prendre en compte ces merveilleux conseils que tu me donne là.

Merci Beaucoup♥

Sosso005

Vous devez se connecter (s"inscrire) pour laisser un commentaire.